Masters et bacheliers organisés en alternance

Cette formule particulière d’enseignement supérieur permet à l’étudiante ou l'étudiant d’acquérir des compétences théoriques nécessaires pour l'obtention d'un grade tout en étant plongé dans la réalité de l’entreprise.

L’enseignement supérieur en alternance a pour particularité de se dérouler pour partie en entreprise et pour partie au sein d’un établissement d’enseignement supérieur.

Le décret du 30 juin 2016 organisant l'enseignement supérieur en alternance (voir sur : http://www.gallilex.cfwb.be/document/pdf/42853_000.pdf) fixe le cadre d’organisation particulier.

Cet enseignement offre une double opportunité :

  • découvrir le monde de l’entreprise et y acquérir des compétences sociales, techniques et professionnelles attendues sur le marché de l’emploi ;
  • acquérir un diplôme d’enseignement supérieur via une méthodologie axée sur la pratique, tout en percevant une indemnité.

Les modalités pratiques sont définies par une convention passée entre l’établissement d’enseignement supérieur, l'entreprise et l’étudiant ou l'étudiante.

Cette convention détermine le statut de l'étudiante ou l'étudiant, le calendrier des activités d'enseignement et d'évaluation, les congés scolaires ainsi que les engagements en matière de sécurité, de couverture en cas d'accident du travail, de règlement de travail et de déontologie.

En hautes écoles

Prérequis

Pour accéder à ces masters, les étudiants et étudiantes doivent déjà être détenteurs ou détentrices d’un diplôme de bachelier particulier en fonction du master.

À l’université

  • Deux cursus de master en alternance (120 crédits) sont également organisés depuis la rentrée académique 2016-2017 :

    Les informations relatives à ces masters (conditions d’accès, modalités particulières d’inscription et d’évaluation…) figurent sur le site web des universités qui les organisent.

Copyright © 2017 ARES / Mentions légales

Les sites de la Fédération sont réalisés avec le support de l'ETNIC